Logo Captain Papa
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Vague jaune

Le projet de naissance : outil indispensable ?

Couple réfléchissant au projet de naissance

Couple réfléchissant au projet de naissance

 

« Marseille, le 14 avril 2010.
Damien est chez le gynécologue. Il accompagne sa femme pour une nouvelle visite de contrôle à quelques jours du terme de sa grossesse. En fin de consultation, le gynécologue leur propose « et si vous accouchiez aujourd’hui ? »…
Désemparé et sans y avoir réfléchi, le couple accepte et se retrouve à l’hôpital pour « déclencher l’accouchement »…
Après plusieurs heures, c’est finalement par césarienne que son fils sera mis au monde. »

(NDLR : les détails de cette journée sont racontés par Damien ma première « conversation paternelle« . Pour l’écouter, c’est ici)

 

Après coup, Damien a reconnu que son véritable regret était de ne pas avoir rédiger de projet de naissance avec sa compagne afin de mieux se préparer à cette journée si spéciale.

Voyons ensemble, ce qui ce cache derrière ce terme et pourquoi la redaction de ce document est indispensable au futur papa.

Le projet de naissance : c’est quoi ?

Durant 9 mois, le ventre de votre compagne s’arrondit, son humeur change. Vous amenagez une nouvelle pièce dans la maison. Vous cherchez un prenom. Puis, vous l’accompagnez chez le gynéco pour les échographies (découvrez mon article sur l’échographie ici). Enfin, vous participez à la préparation à l’accouchement avec une sage-femme et vous assister à la consultation chez l’anesthésiste.

Vous croyez être prêt pour l’accouchement et pour les premiers jours qui suivent, mais l’êtes-vous vraiment ? :

  • Savez-vous si votre compagne souhaite la péridurale ou si elle préfère un accouchement naturel ?
  • A-t-elle une position de préférence pour mettre au monde son bébé ?
  • Souhaite-t-elle donner naissance dans une baignoire ?
  • Est-elle d’accord pour que lui soit pratiquer une épisiotomie ?
  • Quel sera votre rôle pendant l’accouchement ?
  • Souhaitez vous couper le cordon ombilical ?

Vous l’avez compris, une réflexion nécessaire s’impose au couple afin de se préparer ensemble à l’accouchement. Une bonne préparation permettra d’en garder un bon souvenir plutôt qu’une frustation comme cela peut être souvent le cas.
Le projet de naissance est le document qui nait de votre réflexion sur la plupart des questions évoquées ci-dessus. Il synthétise et organise toutes les informations et tous les désirs que vous avez concernant la naissance de votre enfant.

L’intérêt du projet de naissance

Plus je parle d’accouchement avec des papas, plus j’entends des phrases comme : « on ne savait pas qu’on pouvait choisir », « on n’y avait pas vraiment réfléchi avant », « on a fait confiance et on a un peu subit »… En bref, de la frustration se dégage de nos échanges. Frustration de la mère qui garde une expérience mitigée de l’accouchement. Frustration du père qui n’a pas su trouver sa place et s’est senti parfois inutile.

Pourtant, avoir un enfant est bien un projet de couple. Il est donc nécessaire, selon moi, que le père s’y implique dès le début de la grossesse et surtout lors de l’accouchement. Alors, même si le déroulement de l’accouchement demeure imprévisible, il faut s’y préparer en amont en se posant les bonnes questions.

En tant que futur papa, tu dois connaitre les envies et les préférences de ta femme pour l’accouchement,  car elle ne sera peut être pas en mesure de les exprimer facilement lors de l’accouchement. Partager vos choix entre vous d’abord, puis auprès du personnel médical est une étape essentielle pour garder le contrôle (du moins en avoir l’impression 😁) au cours de cette experience unique et éviter des actes non désirés ou non connus qui pourraient être traumatisants pour ta compagne (ex : l’episiotomie).

C’est là ton rôle de futur papa !


Quelques données sur le projet de naissance

C’est un document assez peu répandu et qui n’a aucune valeur juridique. En revanche, il répond à l’article L.1111-4 du Code de la Santé qui stipule qu’aucun acte médical, ni aucun traitement ne peuvent être pratiqués sans le consentement libre et éclairé, et que ce consentement peut être retiré à tout moment.
La dernière enquête de l’IRSEM (Institut national de la santé et de la recherche) sur le sujet date de 2016. Elle rapportait à l’époque que seulement 3,7 % des femmes rédigeaient un projet de naissance, ce qui est très peu.

Deux sages-femmes de la Haute Ecole de Santé de Geneve (L. Lambert et P. Bay) ont en outre publié un mémoire intitulé « Quel serait le projet de naissance optimal permettant d’augmenter le sentiment de satisfaction du couple lié à l’expérience de l’accouchement ? ». J’aimerais vous partager un extrait de la conclusion : « le sentiment de contrôle est déterminant pour une perception satisfaisante de son accouchement. La manière dont les événements de la grossesse et de l’accouchement sont gérés par la femme compte davantage que les faits eux-mêmes. »


Que faut-il écrire dans son projet de naissance ?

Réflexion autour du projet de naissance

Le projet de naissance doit permettre de vous rapprocher de le plus possible de l’accouchement ideal selon vous, tout en préservant la santé de la maman.

Evidemment, il ne s’agit pas d’un simple écrit. Il découle d’un échange au sein du couple et avec la sage-femme. Ainsi, il permet d’éviter des demandes irréalistes, de minimiser les déceptions, et les défauts de communications avec le corps medical le jour J.

Enfin, il est conseillé de le rédiger de sorte qu’il soit facile à lire pour tout le monde et tienne sur une page recto verso.

Un projet de naissance bien conçu vous donne, à vous et à votre médecin, le temps de réfléchir à l’avance à tous les aspects des soins et de ne pas prendre de décisions dans le stress.

Chaque projet de naissance est unique, mais je vous propose, pour vous aider un plan de rédaction en 4 parties assez simple :

1. Informations personnelles

Vous y indiquez les informations générales vous concernant : coordonnées, date et lieux de l’accouchement, nom du médecin, de la sage-femme. Vous pouvez y ajouter les antécédents médicaux à connaître, les grossesses antérieures (le cas échéant), les croyances religieuses ou d’autres préférences personnelles éventuelles.

2. Souhaits avant la naissance

Cette partie doit contenir les réponses aux questions suivantes (non exhaustives) qui donnent un aperçu des sujets dont vous pouvez discuter avec le corps médical :

  • Souhaitez-vous la présence d’autres personnes auprès de vous pendant le travail et/ou l’accouchement ? (mère, ami…)
  • La maman souhaite-t-elle pouvoir manger ou boire pendant le travail ?
    Il est normalement interdit de manger ou boire une fois le travail commencé pourtant la mère aura besoin de force et d’endurance pendant toute la durée de l’accouchement. 
  • La maman peut-elle rester active pendant le travail (se promener, s’asseoir) ?
    Plusieurs études scientifiques montrent que les femmes qui sont autorisées à bouger librement pendant le travail ont des accouchements plus courts et moins douloureux.
  • Voulez-vous une surveillance continue du rythme cardiaque de votre bébé et des contractions ?
    C’est ce qu’on appelle le monitoring… Mon épouse ne le supportait pas et préférait pouvoir être libre de se mettre dans la position la moins douloureuse au moment de ses contractions. Or la surveillance continue lui imposait de rester allongée tout le temps.
  • La maman souhaite-t-elle un accouchement dans une baignoire ?
  • Souhaitez-vous personnaliser l’ambiance de la salle de naissance, si cela est possible ? (musique, éclairage, objets…)
  • Souhaites-tu prendre des photos ou des vidéos, si cela est possible ?
  • Quels équipements seront disponibles dans la salle : ballon d’exercice, WC, douche, baignoire d’accouchement …) ?
  • La maman a-t-elle une position d’accouchement privilégiée ? (sur le côté, sur le dos, à 4 pattes … )

3. Souhait pendant le travail et l’accouchement

  • Souhaitez-vous que chaque geste effectué soit expliqué clairement ?
  • La maman souhaite-t-elle un accouchement naturel sans péridurale ou bien avec ?
  • Concernant la poche des eaux, la maman souhaite-t-elle laisser faire la nature ou accepte-t-elle une intervention médicale ?
    Une poche volontairement rompue peut entraîner une douleur plus importante, des contractions plus intenses et un risque aggravé d’infection.
  • La maman souhaite-t-elle éviter l’épisiotomie et préférer une déchirure naturelle ?
    La récupération après une épisiotomie est plus longue et plus douloureuse qu’une déchirure naturelle.
  • Interroger le personnel médical en cas de césarienne, comment ça se passe ? Souhaites-tu être présent au coté de ta compagne ?
  • Que voulez-vous faire du placenta ?
    Il est parfois possible de le récupérer. A Tahiti par exemple, il est fréquent de l’enterrer sur le terrain familial afin de sceller le lien entre l’enfant et ses origines.

4. Souhait après la naissance

  • La maman souhaite-t-elle faire du peau à peau avec bébé ?
    Le peau à peau ameliore l’allaitement et renforce les liens maman/bébé/papa.
  • La maman souhaite-t-elle donner le sein à bébé ou le nourrir au biberon ?
  • Souhaitez-vous que bébé rampe jusque sein de sa mère ou bien qu’il y soit déposé par la sage femme ?
  • Souhaites-tu couper le cordon ombilical ?
    Un clampage tardif du cordon ombilical est recommandé. Cela permet à des milliards de globules rouges, de cellules souches, de globules blancs et d’autres substances nécessaires de passer du cordon au nouveau-né.
  • Y a-t-il des rituels culturels ou traditionnels que vous aimeriez juste après l’accouchement ?
  • Souhaitez-vous rester à la maternité ou en sortir le plus rapidement possible?
  • Souhaitez-vous attendre quelques jours avant de laver bébé ?
    Le bain élimine tout le vernis protecteur et les bonnes bactéries de l’accouchement vaginal. Il est n’est pas utile de laver bébé immédiatement.
  • Est-il possible de retarder les examens ?
    L’objectif est de laisser bébé en peau à peau, faire une 1ère tétée pendant au moins 2 h après la sortie de bébé.

Voilà cher futur papa, tu disposes desormais d’un bon paquet de renseignements pour compléter ton projet de naissance. Et pour t’aider un peu plus, je te propose même un modèle type que tu pourras utiliser (Exemple de projet de naissance)

Quand transmettre ton projet de naissance ?

Après avoir échangé avec ta partenaire, demande à la personne qui suit la grossesse (sage femme ou gynecologue) de consulter votre projet de naissance. C’est le moyen d’en vérifier la faisabilité.

Une fois établi et validé, remets lui une copie du projet de naissance et garde l’original pour vous.

Dès votre arrivée à l’hopital, transmets une copie de ton projet à l’equipe médicale qui vous accueille, afin d’être sur que vos désirs seront bien pris en compte.

Mais surtout…

Soyez conscients que tout ne se deroulera pas comme prévu. Cependant, le fait d’avoir réflechi en amont à ce que vous esperiez de cette experience, vous permettra de la vivre le plus sereinement possible.

N’oublie pas qu’en tant que papa, tu as un vrai rôle à jouer : accompagner ta partenaire, la soutenir, le reconforter tout en gérant les échanges avec le corps médical.
Ne te laisse pas mettre à l’écart, car tu le regretteras et ta compagne te le reprochera 😉.

👉 Dis-moi en commentaires si tu as rédigé un projet de naissance ? A-t-il été respecté par l’équipe médicale ? As-tu trouvé ta place pendant l’accouchement ?👇

Si cet article vous a plus 👍 ... Partagez-le sur les réseaux vers vos proches 😉 !
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
Retour en haut