Vague jaune

Faites-vous cette erreur de parents avec vos enfants ?

Parents dans l'erreur avec leurs enfants

Parents dans l'erreur avec leurs enfants

 

Le weekend dernier, nous recevions des amis pour un brunch à la maison. (NDLR : Ah ! le brunch…c’est de loin la meilleure solution pour boire un peu d’alcool et ne pas se coucher tard quand on a des enfants 😉). Outre les sujets d’actualité du moment, la discussion s’est rapidement orientée sur les enfants. C’est bien normal, puisqu’ils occupent la plus grande partie de nos préoccupations. Et là, pendant plus de 30 min, nos amis se sont plaint des mauvais comportements de leurs enfants : « ils n’arrêtent pas de se chamailler », « Hugo n’est jamais attentif pour faire ses devoirs », « il fait des crises dès qu’il rentre à la maison » etc…
Et moi, probablement pour rassurer ces amis et les persuader qu’ils ne sont pas les seuls à vivre ses difficultés, j’ai cherché à dénigrer également mes enfants en mettant en avant leur mauvais comportement à eux aussi…

Le soir, en y réfléchissant, je me suis dit que c’était totalement stupide de faire cela, et j’ai eu envie d’écrire cet article.

Je vous invite à y découvrir, non pas une erreur, mais trois erreurs de parents que je fais avec mes enfants, mais que j’essaie de corriger avec le temps.

Erreur n°1 : critiquez vos enfants avec vos amis

Les discussions sociales se construisent sur des échanges d’idées ou d’expériences qui amènent parfois à des débats. Or, j’ai remarqué que, dès qu’il s’agit de parler de nos enfants, les parents ont tendance à vouloir à prouver que c’est toujours plus difficile pour eux que pour les autres. Il serait plutôt rare, mais amusant, d’entendre des discussions du genre :

  • Couple 1 : « chez nous, les enfants sont très responsables, ils se battent pour mettre la table »
  • Couple 2 : « Incroyable ! À la maison, les enfants nous ont demandé spécifiquement de leur acheter des balais et des serpillières à Noël, car ils ont décidé de faire le ménage tout seuls, toutes les semaines ».
  • Couple 1 : « eh bien, chez nous, notre fille se lève seule tous les matins et va réveiller et habiller son petit frère pour aller à l’école ».
  • …..

Nous avons malheureusement plutôt l’habitude de retenir les mauvais comportements de nos enfants et de les détailler à nos amis. Alors que nous pourrions tout autant dire ce que nos enfants font de bien. Et c’est une grave erreur de parents pour deux raisons :

1 – Cela conforte une vision négative de votre enfant

En parlant négativement de votre enfant, vous ancrez un peu plus dans votre cerveau ce comportement négatif que vous n’aimez pas chez votre enfant. Vous aurez donc tendance à voir votre enfant sous ce prisme négatif en exacerbant ce mauvais

comportement et en occultant tout ce qu’il fait de bien par ailleurs.

2 – Cela « colle » une étiquette à votre enfant

Vous mettez une étiquette à votre enfant en parlant de lui à vos amis, ce qui modifie immanquablement le regard qu’ils porteront désormais sur lui. Par exemple, si vous dites que votre enfant est timide et qu’il n’a pas confiance en lui, vos amis regarderont votre enfant ainsi.

De plus, si vous faites ces critiques devant vos enfants (ou à une distance qui leur permet d’entendre ce que vous dites), vous pourriez, sans le vouloir, créer des tensions avec lui ou une perte de confiance en lui. Il se dirait « alors c’est comme cela que mon père me voit, c’est comme cela que je suis… ».

Comment éviter cette erreur de parent?

Si vous faites cette erreur, rassurez-vous, vous faites partie de la majorité des parents. Nous aimons bien nous plaindre du comportement de nos enfants (comme si nous faisions un concours entre couple). Que faire à la place ?

Premièrement, ne pas rebondir ou surenchérir lorsque vos amis dénigrent leur enfant.
Deuxièmement, je vous suggère de vanter les bons comportements de vos enfants, en exagérant même parfois, et de sorte qu’ils vous entendent.

Par exemple, lors d’un coup de fil à Mamie (alors que votre enfant est dans la pièce), n’hésitez pas à dire quelque chose du genre : « Vraiment, Lucas a été adorable hier, il s’est vite endormi, ce qui nous a permis de passer une belle soirée en amoureux » ou bien « Sophie est très autonome dans ses devoirs. C’est une petite fille très consciencieuse. »
L’astuce est donc de coller les étiquettes que vous voulez….et ça marche. Car un bon comportement reconnu entraine un autre bon comportement et ainsi de suite. C’est vertueux et c’est logique, puisque les enfants, comme nous d’ailleurs, ont besoin de reconnaissance.

Maintenant, j’aimerais vous parler d’une autre erreur de parents que je fais régulièrement.

Petit Enfant qui se trompe

Erreur n°2 : Ne pas respecter les règles que vous fixez à vos enfants

« Les enfants ? que fait-on en rentrant à la maison ? on range ses chaussures dans son panier. Et n’oubliez pas de laver vos mains avant de passer à table ? »…

C’est tellement facile de donner des règles et des directives, n’est-ce-pas ?
Mais les miennes de chaussures, où sont-elles ? Ah oui, elles trainent dans l’entrée parce que je ne les ai pas rangées dans le placard. Et mes mains ? sont-elles propres avant de passer à table ?

Voilà la deuxième erreur que je fais quotidiennement : ne pas appliquer les règles que je leur demande d’appliquer. Bref, ne pas être exemplaire.
Au mieux, mes enfants ne se rendent pas compte de mon erreur, ou bien, ils ont la décence de ne pas me le faire remarquer. Au pire, et cela commence à arriver pour moi, ils me le font remarquer devant toute la famille et là, je perds aussitôt toute crédibilité et toute autorité.

C’est évident ! En tant que chef de votre foyer, vous devez toujours montrer l’exemple à vos enfants. Si vous leur demandez de faire quelque chose, mais que vous enfreignez vous-même cette règle, ils ne vous respecteront pas et ne vous feront pas confiance en tant que parent. Voilà pourquoi, je crois que l’exemplarité est la base de l’éducation. Elle est d’autant plus nécessaire que pendant toutes les premières années de vos enfants, leur unique modèle, c’est vous !

Un dernier exemple me vient à l’esprit en écrivant… Vous arrive-t-il de rappeler à vos enfants (en criant) qu’il ne fait pas crier à la maison… ça parait ridicule, non ? et pourtant je suis sûr que vous l’avez déjà fait.

Et voici une dernière erreur de parents que je voudrais aborder. Elle est moins fréquente, mais j’ai pu la constater chez certains papas.

Père bras croisé sans empathie

Erreur n°3 : Cacher vos émotions à vos enfants

Si vous êtes un père et que vous pensez qu’il n’est pas acceptable de montrer vos émotions, vous faites partie de la majorité. Toutefois, je pense que c’est une erreur classique de parent. En fait, il est essentiel de se rapprocher de son enfant sur le plan émotionnel. Votre capacité à le faire déterminera si votre enfant deviendra ou non un être humain heureux, en bonne santé et bien adapté, qui saura comment gérer les hauts et les bas de la vie de manière efficace.
Lorsque je dis qu’il est important pour les pères de montrer leurs émotions, je ne parle pas seulement de pleurer lors d’un mariage ou d’un enterrement (même si ces moments sont tout à fait acceptables). Je veux parler des moments de colère, de joies, de tristesse, de lassitudes que vous traversez dans votre vie de tous les jours.  Lorsque nous exprimons nos sentiments, nous apprenons à nos enfants à les reconnaître, à les comprendre, et à les gérer de manière saine. Nous leur montrons que ces émotions font partie de la vie.
Cela les encourage à être plus ouverts et à nous parler de leurs propres sentiments, renforçant ainsi leur confiance en eux et leurs compétences relationnelles. Et en étant authentiques avec nos émotions, nous créons un foyer dans lequel nos enfants se sentent aimés et acceptés, favorisant leur développement psychologique et leur bien-être global.

En résumé, partager nos émotions ouvertement aide nos enfants à grandir avec empathie, résilience et une compréhension profonde des hauts et des bas de la vie. Alors, n’ayez pas peur de montrer ce que vous ressentez, les papas, vos enfants en bénéficieront énormément !

Apprendre de vos erreurs

Pour résumer :

Ne sous-estimez pas l’impact de vos paroles et de vos actions sur vos enfants. Évitez de critiquer vos petits en public, préférez mettre en avant leurs succès pour encourager des comportements positifs. Soyez exemplaires en respectant les règles que vous établissez. Enfin, n’ayez pas peur de montrer vos émotions, car cela aide vos enfants à grandir émotionnellement forts. Ce sont des petits efforts qui vous permettront d’éviter chaque erreur de parents détaillée ici.
En fin de compte, en adoptant une approche positive, en étant un modèle, et en étant authentiques, nous aidons nos enfants à devenir des individus équilibrés et confiants. Alors, faites preuve d’amour, de compréhension, et montrez-leur la voie vers un avenir prometteur.

👉 Dites-moi en commentaires s’il vous arrive aussi de faire une erreur classique de parents ? si oui, laquelle ?👇

Si cet article vous a plus 👍 ... Partagez-le sur les réseaux vers vos proches 😉 !
S’abonner
Notification pour
guest

2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Clet
Clet
8 mois il y a

Ma fille a horreur de le voir avec la larme à l’oeil…

Je sens que cela laet mal à l’aise…

2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
Retour en haut