Logo Captain Papa
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Vague jaune

Disputes entre enfants – 7 étapes pour des relations apaisées

Deux enfants se disputent sous les yeux de leur père

En tant que papa, vous désirez sans doute ne pas voir de disputes entre vos enfants. Cependant, il est important de comprendre que les disputes entre frères et sœurs sont naturelles et font partie de la réalité des relations familiales. Dans cet article, je voudrais vous donner des pistes de gestion de ces conflits. De plus, vous verrez comment ces situations peuvent être des opportunités d’apprentissage pour vos enfants.

Mais avant de vous donner mes 7 astuces pour gérer un conflit, j’espère que vous ne faites pas ces 3 erreurs principales

Dispute entre enfants : 3 erreurs à éviter 

Lorsque vos enfants se disputent, il est essentiel d’éviter certaines erreurs courantes. Premièrement, ne prenez pas parti pour l’un de vos enfants. Prendre parti crée des rôles de bourreau et de victime, ce qui peut avoir des conséquences négatives sur la relation entre vos enfants. Il est important de permettre à vos enfants d’apprendre par eux-mêmes à se défendre et à gérer leurs émotions.

Deuxièmement, évitez de juger vos enfants. Il est essentiel de bien dissocier l’enfant de son comportement en évitant de le qualifier de « méchant ». Cela revient à ne pas lui coller « d’étiquette » mais plutôt de lui dire que « son comportement » est mauvais. Ainsi, vous expliquez que les coups et les actes de violence sont inacceptables, mais vous n’associez pas l’enfant à cette caractéristique négative.

Enfin, il est crucial de ne pas culpabiliser vos enfants. Ils doivent eux-mêmes prendre conscience des conséquences de leurs actes sans les accabler de culpabilité. Il peut être nécessaire pour cela de demander à la « victime » d’exprimer à « son bourreau » ce qu’elle a ressenti suite à cette dispute ou son acte violent. Expliquez-leur que la culpabilité est une réaction naturelle, et qu’il n’est pas nécessaire d’en rajouter.

 

Les 7 actions à connaitre pour gérer une dispute entre enfant

Au travers de mes lectures et surtout de mon retour d’expérience à gérer des conflits entre frères, et entre frères et sœurs… je vous suggère les 7 actions à connaitre :

1. Ne rien faire dans la plupart des disputes entre enfants

C’est ESSENTIEL !  Prendre parti pour l’un des enfants ne fera qu’intensifier la colère de l’autre envers son frère ou sa sœur. Encouragez l’autonomie de vos enfants en les responsabilisant pour qu’ils règlent un maximum de conflits par eux-mêmes. Rappeler l’importance d’apprendre à se défendre seul permettra à vos enfants d’apprendre à gérer les conflits par eux-mêmes. Vous pouvez également suggérer des stratégies pour les aider à s’exprimer, à trouver les bons mots pour se défendre ou à ignorer les provocations de l’autre.

2. Consoler l’enfant blessé

Lorsqu’un de vos enfants est blessé, il faut prendre le temps de comprendre ce qui s’est passé et de montrer de l’empathie envers lui. Expliquez-lui que son frère ou sa sœur l’aime et que son comportement ponctuel traduit une émotion ponctuelle. « Peut-être était-il en colère ?« , « Peut-être que tu as fait quelque chose qui ne lui a pas plu ?« … essayez de remettre en perspective la dispute, une fois votre enfant consolé.

3. Parler avec l’enfant agresseur

Convoquez ensuite l’agresseur à part pour discuter de ce qui s’est passé. Enlevez- lui sa culpabilité en lui montrant qu’il n’est pas un monstre, mais qu’il peut apprendre à gérer ses émotions. Encouragez-le à exprimer ses sentiments et à trouver des solutions alternatives à la violence. Expliquez-lui les conséquences de ses actes et soulignez que la violence n’est pas acceptable.

4. Favoriser l’empathie entre les enfants

Incitez vos enfants à se mettre à la place de l’autre et à demander pardon. Proposez de reformuler les sentiments de chaque enfant pour favoriser la compréhension mutuelle. Soulignez l’importance d’encourager l’empathie et la reconnaissance des émotions de l’autre.

5. Utilisation de l’humour pour désamorcer les conflits

L’humour peut être une excellente stratégie pour apaiser les tensions et favoriser la réconciliation entre vos enfants. Encouragez-les à trouver des moments de complicité et à partager des rires ensemble.

6. S’assurer qu’ils ont fait la paix avant de dormir

Avant le coucher, assurez-vous que vos enfants ont fait la paix pour éviter les cauchemars et les réveils de mauvaise humeur le lendemain. Encouragez-les à se réconcilier et à exprimer leurs sentiments sincères de pardon et d’amour.

7. Favoriser la recherche de solutions communes

Encouragez vos enfants à trouver des compromis et à chercher des solutions qui conviennent à tous. Proposez des exemples concrets de compromis possibles dans différentes situations de disputes entre vos enfants. Mettez en avant l’importance de la confiance accordée aux enfants et de leur capacité à trouver des solutions équitables.

 

A RETENIR :

En bref, vous devez adopter le rôle de coach plutôt que de justicier lors des disputes entre vos enfants. Passez d’une posture de défense à une posture de soutien et de guidance. Vous pouvez utiliser une phrase clé pour reformuler les sentiments de chaque enfant et les aider à comprendre le ressenti de l’autre. Incitez-les à trouver une solution qui convient à tous, en leur montrant votre confiance en leur capacité à résoudre les conflits.

 

Quelques références scientifiques pour mieux comprendre :
Deux études scientifiques fournissent des conseils pratiques aux paren ts pour gérer les disputes entre fratrie. Elles mettent l’accent sur l’importance de promouvoir des interactions positives, d’enseigner des compétences de résolution de conflits et de fournir un soutien émotionnel aux enfants lorsqu’ils sont confrontés à des conflits entre frères et sœurs.

McHale, S. M., & Crouter, A. C. (1996). The family contexts of sibling relationships. In B. M. Altman & S. M. L. Stocklmayer (Eds.), Sibling relationships: Their causes and consequences (pp. 173-198). Ablex Publishing L’étude propose des recommandations pour les parents dans la gestion des fratries. Les auteurs soulignent l’importance de promouvoir la résolution de conflits constructive en encourageant les compétences de communication, en fournissant un soutien émotionnel et en mettant en place des règles et des attentes claires.
Dunn, J., & Munn, P. (1986). Siblings and the development of prosocial behavior. International Journal of Behavioral Development, 9(3), 265-284 Cette étude examine le rôle des frères et sœurs dans le développement du comportement prosocial chez les enfants. Les résultats suggèrent que les parents peuvent favoriser des relations fraternelles positives en encourageant la coopération, en enseignant des compétences de résolution de conflits, en promouvant l’empathie et en offrant des opportunités pour des interactions positives entre frères et sœurs

Comment limiter les disputes entre enfants

Plutôt que de devoir les gérer, il peut être plus utile de limiter au maximum les disputes, même s’il est impossible d’éviter qu’elle ne se produisent. Pour cela, je vous propose quelques stratégies que je trouve efficaces et que j’applique moi-même avec mes 4 enfants :

Assurez à chaque enfant sa place dans votre vie. Lors de l’arrivée d’un nouveau bébé, rassurez l’aîné en lui expliquant que vous l’aimez autant et que vous êtes toujours là pour lui. Répétez cette affirmation régulièrement pour le réconforter.

Délimitez les possessions individuelles. Identifiez des objets appartenant à chaque enfant, par exemple en utilisant des bacs à jouets distincts. Cela permettra aux enfants de mieux comprendre ce qui leur appartient et ce qu’ils doivent partager.

Encouragez la communication verbale. Incitez chaque enfant à exprimer avec des mots ce qu’il n’accepte pas, et à demander votre aide au lieu de recourir aux cris ou aux coups.

Accordez à chaque enfant son propre espace. Même s’ils partagent la même chambre, veillez à ce que chaque enfant ait son propre espace pour dormir, ranger ses affaires et jouer seul s’il en ressent le besoin.

Accordez du temps individuel à chaque enfant. Consacrez quotidiennement un moment seul avec chaque enfant afin d’éviter les disputes pour attirer votre attention. C’est évident difficile dans votre emploi du temps, mais c’est pourtant ESSENTIEL.

Soyez équitable dans votre attention. Essayez d’être équitable dans l’attention que vous portez à vos enfants. Expliquez-leur que chacun a des besoins différents et que chacun aura son tour pour recevoir quelque chose.

Établissez des règles claires. Définissez des règles précises et expliquez à chaque enfant quels comportements sont autorisés ou non.

Favorisez l’entraide entre les enfants. Encouragez vos enfants à s’aider mutuellement sans assigner à l’aîné la responsabilité du plus jeune. Montrez-leur l’importance de se soutenir lorsqu’ils rencontrent des difficultés.

Valorisez les différences de chacun. Ne comparez jamais vos enfants entre eux en mettant en avant les qualités d’un frère ou d’une sœur par rapport à l’autre. Mettez en valeur les forces de chaque enfant individuellement et reconnaissez leurs faiblesses.

N’évitez pas les frustrations. Ne cherchez pas à éviter les frustrations à tout prix, car elles font partie des apprentissages de la vie. N’achetez pas deux fois les mêmes jouets ou ne faites pas de cadeau à l’aîné lors de la fête du plus jeune uniquement pour éviter les jalousies.

Montrez l’exemple. Les enfants apprennent en vous imitant. Efforcez-vous de résoudre vos différends et vos conflits avec votre partenaire ou vos enfants calmement, sans cris ni éclats, et sans démontrer d’envie.

 

N’oubliez pas.

Il est important de voir les disputes entre vos enfants comme des opportunités d’apprentissage pour vos enfants plutôt que comme des catastrophes. Les disputes leur permettent de développer des valeurs et des compétences essentielles, et en tant que père, votre rôle est de les accompagner dans ce processus plutôt que d’être un juge qui cherche à déterminer qui a raison ou tort. En faisant confiance à vos enfants, en leur laissant le temps de trouver des solutions et en leur proposant des idées de compromis, vous les aidez à grandir et à renforcer leur relation fraternelle. Rappelez-vous toujours que la patience et l’amour sont les clés pour surmonter les conflits et favoriser une relation harmonieuse entre vos enfants.

Si cet article vous a plus 👍 ... Partagez-le sur les réseaux vers vos proches 😉 !
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
Retour en haut