Logo Captain Papa
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Vague jaune

Tout savoir sur le congé paternité : durée, conditions…

Congé paternité d'un père avec son bébé

:Congé paternité d'un père avec son bébé

Ça y est presque, vous êtes à quelques semaines de la naissance de votre enfant… vous en avez parlez au sein de votre entreprise, à vos collègues, à votre chef…
Une majorité d’entre eux sont heureux pour vous et vous félicitent. (NDLR : d’autres vous souhaitent « bon courage », mais vous ne comprenez pas de suite pourquoi 😅…).

Ils vous demandent aussi (avec inquiétude) si vous allez prendre votre congé paternité.

Congé Paternité : faut-il le prendre ou pas ?

C’est effectivement le moment de réfléchir à cette question : prendre ou non votre congé paternité à l’issue du congé de naissance (3 jours ouvrables à partir de la naissance) ?
Peut-être avez-vous peur d’être mal vu au sein de votre entreprise ? vos chefs pourraient vous le reprocher ? d’autant plus qu’une échéance professionnelle importante est prévue quelques jours après la naissance ?
De plus, vous vous demandez si cela vaut la peine d’être présent à ce moment-là ? Durant les premières semaines, bébé est surtout collé à sa maman, non ? Peut-être même que votre belle-mère a prévu de venir ? Et sérieusement…changer une couche, faire un biberon…non merci.

Mais pourtant, au fond de vous, une petite voix vous rappelle qu’avoir un enfant est une aventure que vous avez initiée à deux avec votre compagne. Cette même voix vous suggère que votre conjointe aura certainement besoin de vous à ses côtés durant les premières semaines car, pour elle aussi, il s’agit de son premier enfant. Finalement, cette aventure vous avez peut-être envie de la partager, de découvrir ce nouveau petit bout de vous qui débarque dans votre vie. D’apprendre à le connaitre…

Bref, vous êtes clairement dans le doute…

Je suis là pour vous convaincre 💪🏻.

Les 5 bonnes raisons de prendre son congé paternité

Tout d’abord, parlons des raisons évoquées par les pères qui ne posent pas leur congé paternité. J’en vois au moins trois :

  • La crainte de perdre son emploi ou de nuire à sa carrière ;
  • La pression sociale ou la peur d’être stigmatisé dans une société qui ne valorise pas encore assez le rôle du père dans la parentalité;
  • Une charge financière qui ne permettrait pas aux pères de s’arrêter de travailler.

Ces raisons sont évidemment valables, mais je vous donne ci-dessous quelques pistes de réflexions pour tenter de les dépasser.

Voici donc, au moins 5 bonnes raisons de prendre votre congé paternité, si vous en doutez encore.

1. Le congé de paternité aide à créer du lien avec bébé

Penser que bébé n’a besoin que de sa maman dans les premières semaines est faux, surtout si elle a fait le choix de ne pas l’allaiter. Pendant ce congé, vous allez apprendre à connaître bébé, à vous occuper de lui. Vous pourrez lui donner le biberon, changer sa couche, lui donner le bain, le bercer dans vos bras… vous allez développer des compétences que nous imaginiez même pas…et vous allez le faire avec plaisir (même pour ce qui est de changer les couches, je vous le promets 😉).

En bref, vous allez créer des liens avec bébé et vous sentir plus confiant dans votre rôle de père.

2. Le congé paternité est bon pour la santé mentale des pères

Ce temps de repos permet au papa de se concentrer sur sa famille et son rôle de père. D’ailleurs, une étude menée par une équipe de chercheurs de l’Inserm rapporte que la prise d’un congé paternité de deux semaines réduit les risques de développer une dépression deux mois après la naissance de leur enfant (appelé dépression post-partum).

Par expérience, je peux vous assurer qu’être présent aux côtés de votre femme et votre enfant, vous fait oublier tous les soucis professionnels et vous change les idées.

3. La présence du père favorise le développement de l’enfant.

Plusieurs études scientifiques montrent que le congé paternité a un impact positif sur le développement de l’enfant. J’en retiens trois intéressantes. La première, intitulée « The Impact of Fathers on Children’s Well-Being » précise que les enfants ayant un père présent et impliqué dans leur vie ont tendance à être plus heureux, en meilleure santé et à réussir mieux à l’école que les enfants sans soutien paternel. La deuxième, « Father involvement in early child-rearing and behavioural outcomes in their pre-adolescent children », menée au Royaume Uni, indique que l’implication des pères dans l’éducation de leurs enfants en bas âge peut avoir des effets positifs sur le comportement de leurs enfants à l’âge pré-adolescent. La dernière enfin, « Paternal involvement and early infant neurodevelopment: the mediation role of maternal parenting stress » précise que les enfants dont les pères sont impliqués dans les soins, ont un développement neurologique plus précoce (cognition, la communication et motricité).

4. Le congé paternité permet de soutenir la mère

La période post-accouchement peut être stressante pour la mère qui est généralement très fatiguée. De plus, elle doit s’adapter à de nombreux changements physiques et émotionnels. Votre présence à ses côtés est nécessaire pour la soutenir, en prenant certaines tâches domestiques pour lui permettre de se reposer et de récupérer plus vite. N’oubliez pas que cette aventure se fait à deux. Il est donc essentiel de partager les bons moments, comme les moins bons (je veux parler des tâches menagères…).

5. Le congé paternité renforce le couple

En passant du temps ensemble tout en vous occupant de votre enfant, vous allez renforcer votre couple et créer des souvenirs qui dureront toute une vie. Disposer de temps en famille est un luxe dont il faut profiter au maximum. La vie de parent est une nouvelle page de votre vie que vous avez débutée au moment de la conception, et que vous poursuivrez à deux après la naissance. Le congé paternité est l’occasion de sceller les bases cette nouvelle vie de famille.

Couple durant un congé paternité avec bébé

La durée du congé paternité en France

J’aurais pu commencer par ces informations, mais je les trouvais un peu trop administratives. Je vous propose ce court paragraphe pour vous préciser à toutes fins utlies, la règlementation du congé paternité en France.
La durée du congé est de 25 jours calendaires dont 4 jours doivent obligatoirement être pris consécutivement et immédiatement après le congé de naissance de 3 jours (dès le jour de naissance de l’enfant ou du 1er jour ouvrable qui suit).
Ensuite, vous pouvez choisir de prendre la période restante de 21 jours calendaires de manière continue ou fractionnée en 2 périodes maximum d’au moins 5 jours chacune.
Ces 21 jours doivent être pris dans les 6 mois suivant la naissance.

Pour tous les détails, je vous invite à consulter le site service-public.fr

Qu’en est-il dans le reste de l’Europe ?

En Allemagne, il n’existe pas de congé paternité. Les pères doivent poser un congé. Il existe néanmoins un congé parental de 14 mois à repartir entre les parents, indemnisé à hauteur des deux tiers du salaire et plafonné à 1 800 euros.
En Finlande, les pères ont droit, comme les mères, à près de sept mois de congé parental indemnisé. Les deux parents reçoivent 164 jours de congé chacun. Un parent peut donner jusqu’à 69 jours à l’autre s’il le souhaite.
Au Portugal, il existe un congé paternité de cinq semaines, dont quatre obligatoires.
En Espagne, les papas bénéficient de 16 semaines de congé (non transférables) rémunérées à 100%. Six semaines sont à prendre à la naissance tandis que les dix semaines restantes peuvent être utiliser de manière continue ou discontinue pendant un an.
En Suède, les parents ont droit à 16 mois de congé parental à se partager, dont au moins 3 mois doivent être pris par le père. Au cours de ces congés, une rémunération de 80 % du salaire est prévu.
Au Royaume-Uni, les pères ont droit à deux semaines de congé paternité rémunéré à 90% de leur salaire. Ils peuvent également prendre jusqu’à 26 semaines de congé paternité supplémentaire, mais cela n’est généralement pas rémunéré.
En Belgique, les pères ont droit à un congé paternité de 10 jours ouvrables, rémunéré à 82% de leur salaire brut. Ce congé doit être pris dans les quatre mois suivant la naissance de l’enfant.
En Italie, les pères ont droit à un congé paternité de cinq jours, rémunéré à 100% de leur salaire. Ils peuvent prendre ce congé dans les cinq mois suivant la naissance de l’enfant.

Comment bien préparer son congé paternité ?

Tout d’abord, il est très important de parler de votre intention le plus tôt possible au sein de votre entreprise. Cela permettra de limiter les difficultés liées à votre absence notamment dans le cas d’une échéance professionnelle importante concomitante à votre à votre congé.

Par ailleurs, la loi vous autorise à prendre votre congé paternité dans les six mois qui suivent la naissance. Il est donc possible d’ajuster votre agenda pour trouver la période la moins contraignante vis-à-vis de votre activité professionnelle.
Préparer-vous également au sein de votre couple. En effet, vous allez découvrir la vie à trois, chacun doit trouver sa place : il est nécessaire d’en parler un peu avant. Vous pourriez, par exemple, vous répartir les tâches domestiques et le rôle de chacun avec bébé (qui le couche ? qui se lève la nuit ? qui le fait manger ? etc…) afin d’en profiter au maximum.

Il ne reste plus qu’à gérer la pression sociale éventuelle. Si vous avez peur d’être mal vu, rassurez-vous. Désormais, la plupart des papas prennent leur congé (7 papas sur 10 en moyenne). La tendance joue donc en votre faveur. Et bien sûr, si votre boss vous dit que votre absence est inimaginable, rappelez-lui cette expression que j’affectionne : « Les cimetières sont remplis de gens irremplaçables », et demandez-lui une augmentation de salaire 😁.

Pour aller plus loin : le congé parental

En ce qui me concerne, j’ai pris mon congé paternité pour chacun de mes quatre enfants. J’ai toujours pris ces jours dans la continuité de la naissance pour passer 14 jours à leur cotés et avec mon épouse.

Pour moi, il était inimaginable de ne pas être présent, d’autant que j’étais particulièrement impliqué également pendant l’accouchement (4 accouchements naturels pour mon épouse au cours desquels je la soulageais pendant ses contractions). Cette période est véritablement inoubliable, notamment pour mon premier enfant. C’est une découverte à deux, c’est un émerveillement de chaque instant, c’est le fondement de notre famille.

D’ailleurs, j’apprécie tellement cette période auprès de mes enfants, que j’ai décidé de prendre un congé parental pour la dernière. C’est une histoire que je pourrais vous raconter dans un prochain article.

Père en congé parental avec petite fille

A retenir

Ce qu’il faut retenir, c’est que personne ne peut vous dire quelle décision conviendra le mieux à votre famille ; VOUS seul savez ce qui est le mieux en fonction de VOTRE situation et de vos besoins uniques.
Enfin, je voudrais vous donner deux autres avantages moins connus du congé paternité, mais également un risque important qu’il faut avoir à l’esprit.

  1. Le congé de paternité est l’occasion de réfléchir à ce que vous attendez du travail. C’est une occasion de réfléchir à ce que vous attendez de la vie, et à la façon dont vous voulez passer votre temps. Quand vous êtes en famille, que vous êtes déconnecté du travail, vous pouvez prendre le temps de réfléchir seul ou à deux à ce que vous attendez désormais de cette nouvelle vie à trois.
  2. Le congé de paternité donne aux hommes l’occasion de se rendre compte de la quantité de travail nécessaire pour s’occuper des enfants. Après ce congé, vous serez forcément plus solidaires avec votre compagne. Et elle, sera rassurée de savoir que vous savez gérer bébé quand elle décidera de reprendre son activité professionnelle. Il est également bénéfique pour les employeurs, car il encourage les hommes à assumer davantage de responsabilités à la maison, ce qui peut les aider à devenir de meilleurs employés.

Attention…

Cependant, je préfère vous mettre en garde… le congé paternité comporte toutefois un risque :
C’est celui de particulièrement apprécier votre rôle de père en étant au côté de votre enfant. Il faut bien l’avoir en tête car, si vous n’y prenez pas garde, vous risqueriez de vouloir poser un congé parental dans la foulée…😉
Mais là c’est une autre histoire…

☝️  Si cet article vous a plu, vous êtes libre de le partager avec d’autres pères ou futurs pères qui s’interrogent sur le congé paternité ?
Et vous ? Dites-moi en commentaires 👇 si vous avez pris un congé paternité et quelle expérience en avez-vous tirez ?

——————————-

Si cet article vous a plus 👍 ... Partagez-le sur les réseaux vers vos proches 😉 !
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
Retour en haut